Samsung Galaxy A8+ (2018) : un petit Galaxy S8+ allégé et plat

Samsung a dévoilé ce matin les deux terminaux qui constitueront, à l’international, sa gamme Ax (2018). Il s’agit du Galaxy A8 (2018) et du Galaxy A8+ (2018).

Ce dernier se révèle être une version allégée et un peu plus petite du Galaxy S8+.
Samsung a présenté aujourd’hui les nouveaux membres de sa famille Galaxy A. Il s’agit des Galaxy A8 (2018) et Galaxy A8+ (2018). Le premier remplace le Galaxy A5 (2017), tandis que le second succède au Galaxy A7 (2017). Nous avons d’ores et déjà publié une présentation complète du plus petit. Il est donc temps d’observer d’un peu plus près le plus grand de ce duo, même s’il existe un risque qu’il n’arrive pas jusqu’en France.
Samsung Galaxy A8+ (2018)

En effet, Samsung a choisi de ne pas vendre les Galaxy A7 (2016) et A7 (2017) sur notre territoire, pour ne pas gêner les ventes des Galaxy S7 Edge et Galaxy S8+. Une décision logique, mais frustrante qui pourrait être reconduite cette année avec le Galaxy A8+ (2018) et le Galaxy S9+, successeur du Galaxy S8+ dont s’inspire grandement le Galaxy A8+ (2018). Inspiration dans le design, borderless, et dans l’écran Infinity Display.

Ecran Infinity Display de 6 pouces

C’est d’ailleurs la présence de cet écran Infinity Display qui est à l’origine du changement de nom du smartphone : grâce à cette dalle panoramique de 6 pouces au format 18,5/9e, le Galaxy A8+ est plus grand que les Galaxy A7 et A8 (toutes générations confondues). Sa dalle de 6 pouces égalise même en taille celle du Galaxy A9 (2016). Nous nous demandons évidemment pourquoi Samsung n’a pas souhaité appliquer sa nomenclature au Galaxy A8+ en l’appelant Galaxy A9 (2018). Peut-être parce qu’un véritable Galaxy A9 (2018) est dans les tuyaux ? Peut-être pour rapprocher les A des S ?

Passons à la fiche technique. Le Galaxy A8+ (2018) pourrait être considéré comme un Galaxy S8+ avec trois différences. La première est la taille de l’écran, un peu plus petite. La seconde est la forme de l’écran, plate (et non incurvée). Et la troisième est la plate-forme bien moins puissante, mais néanmoins pas inintéressante. La coque quant à elle est un peu moins travaillée, mais elle conserve les atouts du Galaxy A7 (2017) : aluminium sur les tranches, verre minéral sur les faces et design étanche (certification IP68). L’écran est toujours Super AMOLED. Il mesure donc ici 6 pouces. Sa définition est Full HD+ (1080 x 2220 pixels) pour une résolution de 411 pixels par pouce.

Exynos 7885 et jusqu’à 6 Go de RAM

Sous l’écran, nous retrouvons l’Exynos 7885 que nous avons présenté avec le Galaxy A8 (2018). L’octo-core est accompagné ici de 4 ou 6 Go de RAM et de 32 à 64 Go de stockage, selon les versions. La présence d’une option à 6 Go de RAM nous laisse espérer que le Galaxy S9+ (voire le Galaxy S9 classique) sera autant pourvu. Le modem est identique à celui du S8 (2018) : LTE catégorie 11, Bluetooth 5.0, WiFi ac dual band, GPS, NFC, radio FM. Le lecteur d’empreinte est placé au dos, comme devrait l’être celui du Galaxy S9+. Le jack 3,5 mm est présent, ainsi qu’un port USB type C. La batterie offre une capacité de 3500 mAh, un peu en retrait vis-à-vis du Galaxy A7 (2017). Elle est compatible chargement rapide.

Côté photo, nous retrouvons à l’identique l’équipement du Galaxy A8 (2018) : capteur simple à l’arrière et double capteur à l’avant. Le capteur arrière est un modèle 16 mégapixels avec objectif très lumineux (ouverture à f/1.7), autofocus à détection de phase et flash LED. Il filme aussi en 1080p à 30 images par seconde. À l’avant, il s’agit d’un couple 16+8 mégapixels. Le capteur 16 mégapixels est évidemment le principal et ressemble beaucoup à celui du Galaxy A7 (2017). Ce qui veut dire que la qualité des autoportraits sera améliorée au niveau de la lumière et du contraste, mais pas sur la finesse générale du cliché. Ils sont tous les deux associés à une optique ouvrant à f/1.9.

Android 7.1.1 au départ

Comme son petit frère, le Galaxy A8+ (2018) fonctionnera au départ sous Android 7.1.1 Nougat et sera logiquement mis à jour au printemps prochain sous Android 8.0. Il mesure 8,3 mm d’épaisseur (soit un peu plus que son prédécesseur). Il pèse 191 grammes (soit 15 grammes de mieux). Et il se décline en quatre coloris, les mêmes que ceux du Galaxy A8 (2018) : noir, doré, gris orchidée et bleu. Son lancement est prévu en janvier. Et le prix sera annoncé par Samsung France ultérieurement.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Top